Comment garantir l’étanchéité d’une fenêtre ?

Afin d’améliorer son confort et éviter la surconsommation d’énergie pour se chauffer, il est primordial de garantir l’étanchéité des fenêtres. En effet, la garantie de l’étanchéité des fenêtres favorise l’amélioration de son confort. La RT 2012 a d’ailleurs obligé les constructions neuves, à répondre à certains critères stricts d’étanchéité à l’air. Le blog maison fait le point pour vous sur l’importance de l’étanchéité des fenêtres !

Pourquoi est-il important de garantir l’étanchéité d’une fenêtre ?

L’étanchéité des fenêtres est très importante dans une maison. En premier lieu, elle permet de rationaliser les dépenses énergétiques car des fenêtres non-étanches engendrent une perte d’air chaud ainsi qu’un apport d’air froid. Ces conséquences participent à l’augmentation des dépenses énergétiques dans le but du maintien température idéale dans les pièces de l’habitation.

Aussi, la non-étanchéité des fenêtres provoque une sorte d’inconfort thermique. En effet, à proximité des fenêtres, la bouffée d’air froide qui est générée par les problèmes d’étanchéité engendre une sensation de froid qui peut être assez désagréable en hiver.

Les fenêtres non-étanches, engendrent dans la maison, la pénétration des bruits extérieurs. Lorsque l’habitation est située non loin d’une route ou d’une zone très animée, les bruits peuvent être assez gênants pour les habitants. Améliorer l’étanchéité peut réduire les nuisances sonores.

Comment garantir l'étanchéité des fenêtres ?

Comment améliorer l’étanchéité d’une fenêtre sans la remplacer ?

Plusieurs solutions existent pour améliorer ou garantir l’étanchéité des fenêtres sans forcément procéder à un remplacement. L’une des solutions plus pratiquée et plus simple, est la pose de joints appliquée sur le périmètre des fenêtres. Cette solution consistera à ajouter des joints aux points de faiblesse de l’étanchéité. Au nombre des joints qui existent, on en dénombre, les joints en mousse, les joints en caoutchouc et les joints en silicone.

Lorsque les défauts d’étanchéité concernent les ouvrants, il est préférable de recourir au joint en mousse. En effet, ce type de joint, est plus abordable et plus facile à poser. Appliquer le joint le long des ouvrants pourra résoudre le problème. Le joint en mousse est habituellement posé en adhésif et subit parfois des ouvertures et des fermetures fréquentes.  Par contre, il est moins durable dans le temps.
Plus résistant et plus efficace pour l’isolation phonique et thermique, le joint en caoutchouc peut être agrafé, cloué ou collé.

Assez résistant, principalement pour éviter les infiltrations d’eau, le joint en silicone, est le meilleur isolant contre le bruit et les pertes de chaleur. On fait appel à ce type de joint lorsque les défauts d’étanchéité ont rapport avec les montants et cadres. Il est appliqué sur le périmètre du cadre et est utilisé en fonction des matériaux de la fenêtre. C’est par conséquent le type de joint le plus onéreux.

Pour bien le choisir, il faut vérifier la compatibilité avec les menuiseries (bois, PVC ou aluminium) et le type de pose envisageable (adhésif, à clouer ou posé avec un pistolet). Puis lors de l’achat des joints, vérifiez bien l’épaisseur et la longueur nécessaire pour couvrir l’ensemble de l’encadrement ainsi que la couleur la plus adéquate.

Ces solutions peuvent permettre d’améliorer significativement l’étanchéité des fenêtres pendant quelques temps (2 à 5 ans). En d’autres termes : ce sont des solutions provisoires destinées à épargner pour, à termes, changer les fenêtres.

Comment garantir l’étanchéité en changeant les fenêtres ?

Vous préférez procéder au changement des fenêtres afin d’améliorer l’étanchéité ? Malgré que les normes de la RT 2012, n’exigent pas l’application des règles relatives à l’étanchéité à la rénovation, vous pouvez demander aux professionnels d’appliquer les techniques adéquates afin de garantir cette étanchéité. Ils peuvent utiliser les techniques des joints compriband, mastic silicone, etc. Les professionnels procèderont par conséquent à une pose du film pare-vapeur qui sera complété par des joints de silicones aux points faibles de l’isolation.

Changer les fenêtres, vous permettra de poser des vitrages avec de bonnes performances thermiques et acoustiques. Vous pouvez recourir à un double vitrage renforcé. Il vous permettra d’éliminer totalement les bouffées d’air ainsi que les sensations de parois froides proches des fenêtres. Concernant les fenêtres qui sont exposées au nord, opter pour un triple vitrage pourrait être plus efficace. Elle permettra de limiter les pertes de chaleur par les fenêtres. Afin d’optimiser l’économie d’énergie, chaque façade peut être traitée différemment.

Combien débourser pour étanchéifier sa fenêtre ?

Le devis établi dans le cadre de étanchéification d’une fenêtre varie selon le type de travaux effectués. L’on s’accordera par exemple sur le fait que la pose de joints ou de triples vitrages ne demandent pas les mêmes investissements. Pour cette raison, sollicitez l’avis du vitrier professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement pour une expertise en la matière. Il saura vous indiquer la formule utile qui vous convient le mieux.

Par la même occasion, il vous signifiera les moyens financiers à affecter au projet. Si le devis fournit dépasse vos prévisions, pas de craintes. Il vous aidera à établir les procédures nécessaires pour l’acquisition d’une subvention de l’État pour considérablement amortir vos dépenses.