Comment économiser l’énergie électrique ?

La facture d’électricité fait partie des charges ménagères qui donnent souvent du fil à retordre. Et pourtant, il existe des gestes simples et faciles que vous pouvez appliquer au quotidien pour réduire votre consommation. Découvrez quelques conseils du blog maison pour économiser l’énergie électrique d’une manière efficace.

Comment économiser l'énergie électrique d'une maison ?

Une bonne isolation de votre maison

Dans un foyer, le chauffage constitue 65 à 75 % de la consommation d’énergie, ainsi que 55 % de la facture. Le meilleur moyen de la réduire et de profiter d’un confort, c’est alors d’optimiser l’isolation de votre maison.

Il y a deux manières efficaces de procéder, à savoir :

Les petits travaux

Certains travaux sont profitables, puisque vous pouvez les réaliser vous-même à moindre coût et ils sont remboursés par les économies d’énergie. Que vous soyez propriétaire ou locataire :

  • Vous pouvez gagner 10 €/m²/an, en isolant le plancher d’un grenier non aménagé.
  • L’isolation du plafond de votre cave vous permettra de gagner 5 €/m²/an.
  • Vous pouvez gagner 8 €/m/an, en isolant les conduites d’eau chaude dans les pièces non chauffées.
  • Une porte étanche donnant vers l’extérieur, vous fera économiser 10 à 45 €/an.
  • Une fenêtre étanche réduira votre facture de 10 à 30 €/an/fenêtre.

Pensez également à aérer votre maison d’environ 15 minutes par jour pour l’évacuation des polluants intérieurs et le renouvèlement de l’air que vous respirez. Afin de conserver l’énergie, évitez de faire entrer l’air froid.

Les gros travaux destinés aux propriétaires

Puisque les gros travaux d’isolation, notamment du toit, des murs, du sol ou autres coûtent cher et ne sont rentabilisés que sur plusieurs années, ils touchent plutôt les propriétaires. Avant de vous lancer dans les travaux, il est conseillé d’effectuer un audit énergétique de votre maison. Cela vous permettra de connaître le coût indicatif des interventions, ainsi que les économies réalisables. C’est également un excellent moyen pour définir les travaux à privilégier. Ainsi, l’isolation de votre toit peut réduire jusqu’à 30 % votre consommation de chauffage. Quant aux primes d’énergie, elles vous aident à diminuer les dépenses.

Il faut savoir que les isolants naturels sont recommandés pour les travaux d’isolation. Ils sont efficaces et leur impact sur l’environnement et la santé est infime.

Faire le choix d’un système de chauffage efficace

Lorsque l’isolation est améliorée, vous avez différentes options de chauffage économique. Cela concerne un chauffage central pour lequel vous pouvez choisir un système à basse température comme une chaudière à condensation, un chauffage solaire ou une pompe à chaleur.

Le remplacement de la chaudière peut vous offrir un gain d’énergie allant jusqu’à 25 %, sans forcément remplacer les radiateurs. C’est surtout une solution à prévoir si votre chaudière date de plus de 15 ans.

Dans les maisons très basses d’énergies et passives, un poêle de faible puissance peut suffisamment chauffer toute l’habitation. Ceci dit, optez pour un poêle dont la productivité est supérieure à 80 %. Leur excellente combustion retire un maximum d’énergie du combustible et génère nettement moins de polluants nuisibles à la santé.

Veiller à une utilisation rationnelle du chauffage

Peu importe le système de chauffage que vous choisissez, l’utiliser de manière rationnelle permet d’éviter les gaspillages.

Afin de gérer votre chauffage central et gagner jusqu’à 25 % d’énergie, optez pour un thermostat et des vannes thermostatiques. Ces deux éléments vous permettent de maitriser la température dans chaque pièce, mais aussi d’équilibrer économies et confort.

Pour ce faire, il faut programmer votre thermostat et réguler vos vannes. En votre présence, chauffez à 19 ou 20 ° C. Baissez la température à 15 ou 16 °C lorsque vous êtes absent la nuit. De cette manière, vous économisez 15 à 25 % de chauffage, soit 150 à 300 €/an. Vous pouvez aussi réduire le chauffage d’un degré, 18 au lieu de 19 °C par exemple, pour économiser 7 % sur votre consommation et gagner 60 à 80 €/an.

Concernant le chauffage au bois, la qualité du combustible fera la différence. Utilisez des bûches qui ont été séchées pendant 2 à 3 ans pour disposer un taux d’humidité inférieur à 20 % adapté pour la combustion.

Faire des économies sur l’eau chaude

Le deuxième critère de consommation d’énergie dans une maison est l’eau chaude, bien qu’elle soit derrière le chauffage. Sachez que vous dépensez environ 250 à 600 €/an pour chauffer votre eau. Et si vous utilisez un chauffe-eau électrique pour votre salle de bains, votre consommation d’électricité est tout simplement doublée. Afin d’y remédier :

Installez un système performant

Produire de l’eau chaude à la demande avec une chaudière est largement plus économique. Ceci dit, selon la puissance du chauffe-eau ou de la chaudière le débit de production en eau chaude sera limité. Ce qui est inconfortable lors de plusieurs utilisations simultanées. Optez alors pour un ballon d’eau chaude de 50 à 300 litres à la place d’un boiler électrique classique. Et en alimentant le ballon avec la chaudière, vous faites des économies.

Réduisez votre utilisation d’eau chaude au quotidien

En utilisant moins d’eau chaude, vous en chauffez moins. Pour ce faire, optez pour des douches courtes plutôt que les bains. En choisissant un pommeau de douche économique avec un débit maximal de 6 litres/min, vous épargnez 40 à 90 €/an. L’installation d’un robinet thermostatique pour la douche vous permet non seulement de stabiliser la température de l’eau, mais aussi d’en consommer moins. Lorsque vous faites votre vaisselle à la main, utilisez un bouchon. Réparez également les fuites et laissez le mitigeur de votre évier sur la position eau froide plutôt que centrale.

Retour en haut