Isolation des sols, que faut-il savoir ?

Une bonne isolation du sol contribue à maintenir une température plus régulière dans votre maison. Pour les nouvelles constructions, les exigences en termes de durabilité signifient qu’un certain niveau d’isolation contre le flux thermique est nécessaire. Cela permet non seulement d’économiser de l’énergie pour le chauffage par temps froid (jusqu’à 5 %), mais aussi de garder la maison fraîche par temps chaud et d’amortir le bruit. C’est également un facteur très important pour les sols bruyants comme les planchers en bois. 

Les différents types d’isolant

Il est possible d’utiliser des nattes, comme celles que l’on trouve dans les plafonds et les murs. Il existe également des plaques de mousse rigide qui s’insèrent entre les solives, ou des couches plus fines de mousse argentée qui créent une poche d’air isolée entre le bas des solives et le sol, et même diverses solutions de mousse en spray. 

Une petite couche installée sur le plancher comme une moquette ou un parquet flottant fournira également une isolation, mais peut ne pas suffire.

Isolation sols
>

La résistance thermique 

Comme chaque type de sol et d’environnement aura des besoins différents en matière d’isolation, il est difficile de déterminer les avantages directs qu’il procurera, de sorte qu’une forme standard de mesure peut être utilisée pour aider à décider quel type d’isolant choisir. 

L’isolation est évaluée en termes de résistance thermique. Cette évaluation est connue sous le nom de facteur « R », et plus elle est élevée, plus la résistance thermique est élevée. 

Lorsque vous vérifiez la valeur R de votre isolation, sachez qu’une note exceptionnellement élevée peut être une version américaine.

L’isolation des sols carrelés

Les sols carrelés ne nécessitent généralement pas d’isolation, sauf si vous utilisez un système de chauffage ou de refroidissement, et les exigences diffèrent selon le type de dalle utilisé dans votre maison. 

Les dalles en béton

  • Les dalles suspendues dotées d’un système de chauffage doivent avoir une isolation ayant une valeur R d’au moins 1.
  • Pour les dalles en béton sur un sol, la valeur R requise varie en fonction de l’endroit où l’isolant est installée. Consultez un professionnel pour vous assurer que votre dalle chauffée est correctement isolée.

La perte de chaleur 

Les parquets en bois qui reposent sur des poutres et des solives perdent beaucoup de chaleur, ce qui gonfle les factures de chauffage et entraîne un gaspillage d’énergie. Plus le plancher est éloigné du sol, plus il perdra plus de chaleur, car l’air le plus froid de la maison se trouve en dessous. 

Le fait de placer une barrière isolante peut donc permettre d’économiser des milliers d’euros en frais de chauffage. Les sols existants peuvent également être isolés, mais cela peut être quelque peu gênant si le bâtiment est occupé.

Conclusion

L’isolation empêche tout air froid d’entrer par les fissures et les interstices, atténue le bruit et empêche le chauffage intérieur de s’échapper par le plancher. Compte tenu des avantages et des économies que vous réaliserez à long terme, et du fait que vous n’aurez probablement à le faire qu’une seule fois, isolez votre sol si vous le pouvez.