Que doit-on savoir sur le chauffage au sol ?

Un chauffage au sol peut apporter un confort supplémentaire pendant les journées plus froides, mais assurez-vous de choisir le type le plus approprié pour votre maison. Le point avec votre blog maison.

Comment fonctionne le chauffage au sol ?

Si la température de votre sol vous préoccupe pendant les froids mois d’hiver, vous pouvez envisager les avantages du chauffage au sol. Il s’agit généralement de faire fonctionner des bobines électriques sous le plancher, mais il est également possible d’utiliser des systèmes hydroniques. 

Les serpentins ou les conduites d’eau chauffent le sol, ce qui permet non seulement d’éviter les pertes de chaleur par le sol, mais aussi de renvoyer la chaleur vers le haut de la maison. Cela peut contribuer à réduire les factures de chauffage régulières, en particulier dans les sols ayant une masse thermique élevée qui retient et rayonne la chaleur plus longtemps.

Comment le chauffage au sol est-il installé ?

Le chauffage dans les dalles

Pour ces types de systèmes, des serpentins ou des tuyaux de chauffage sont posés sur un pare-vapeur isolé pour éviter les pertes de chaleur à travers la dalle. Le système est ensuite mis en place avant que la chape de béton ne soit coulée sur le dessus, scellant ainsi le système de chauffage à l’intérieur de la dalle. Une fois que le béton a séché, le chauffage peut être utilisé pour chauffer la dalle de béton de l’intérieur. 

Si l’isolation est bien utilisée, cela peut être un moyen raisonnablement efficace de chauffer une grande surface et de la garder au chaud, car il n’y aura pas de perte de chaleur par le sol. Les planchers à poutres et à solives peuvent également être chauffés, mais la différence est que les serpentins passent sous une plaque de transfert de chaleur qui aide à répartir la chaleur de manière uniforme dans le plancher. 

Le chauffage au sol sur les dalles de béton

Dans ce système, une couche de sable et de gravier est coulée sur la dalle de béton pour former un lit de carreaux appelé chape, qui est une surface plus lisse à carreler. Les fils sont posés dans cette couche appelée chape et fixés à la dalle de béton par un treillis fin ou des clips de fixation spéciaux, et la finition du sol est posée par-dessus. La chaleur des fils est transférée dans la chape, qui réchauffe ensuite le revêtement de sol. 

Chauffage au sol

Le chauffage au sol sous le carrelage et les tapis chauffants

Dans ce système, les fils utilisés sont généralement extrêmement fins et placés sur la dalle de béton et la chape, directement sous le carrelage. La chaleur générée par les fils se transfère directement dans les carreaux et dans la pièce, ce qui en fait l’un des systèmes de chauffage les plus rapides. Les tapis chauffants fonctionnent de la même manière, sauf qu’ils sont recouverts d’une moquette au lieu de carreaux.

L’efficacité et le coût

Le chauffage au sol présente des avantages et des inconvénients. La plupart des systèmes de chauffage au sol nécessitent de l’électricité, ce qui contribue à la pollution par le carbone et peut faire grimper en flèche vos factures d’électricité si vous ne les utilisez pas avec prudence. 

Le chauffage électrique au sol dans la dalle consomme plus que les autres types de chauffage, simplement parce qu’il nécessite beaucoup d’énergie pour chauffer la dalle. Si vous avez un système de chauffage au sol, il est préférable de le régler pour qu’il fonctionne pendant les heures creuses où il vous coûtera beaucoup moins cher. 

Les petites surfaces de plancher devraient nécessiter moins de chauffage et moins souvent, donc trouver un système qui vous permet de contrôler sélectivement les « zones » de chauffage vous aidera aussi à économiser de l’argent. 

Les systèmes de chauffage hydroniques ne consomment pas autant d’électricité (surtout s’ils sont chauffés au gaz), mais nécessitent des chaudières et des pompes à chaleur pour faire circuler l’eau chaude et la solution antigel dans les tuyaux, ce qui est plus exigeant en termes d’entretien. Les chauffages au sol hydroniques sont des systèmes plus complexes et ils peuvent également courir le risque de se rompre, permettant l’infiltration de liquide dans la dalle (ils ne peuvent être installés que dans des planchers dalles).