Gazon naturel ou synthétique, que choisir ?

Il existe sur le marché deux types de gazons : naturel et synthétique. Les utilisateurs se posent souvent la question de savoir lequel des deux gazons est meilleur. Alors que faut-il choisir entre les deux ? Réponse avec le blog maison !

Différence entre gazon naturel et gazon synthétique

Tous les deux sont verts, mais avec de grandes différences. Vous pourriez-vous sans doute imaginer qu’un gazon artificiel a besoin de moins d’entretien qu’un gazon naturel, mais il y a plus.

Un gazon synthétique est beaucoup plus cher qu’un gazon naturel (surtout quand vous semez vous-même des grains). L’investissement que vous réalisez en achetant un gazon synthétique est pour une durée minimale de 10 ans. Après la première année, vous n’aurez plus de frais à prévoir.

Un gazon naturel, c’est autre chose. Chaque année, les frais s’ajoutent pour l’arrosage, les engrais et les ensemencements complémentaires. Dans un ménage moyen, un gazon naturel n’arrive pas à durer 10 ans et est souvent remplacé après quelques années. Il faut alors additionner ces frais dans la comparaison entre un gazon naturel et un gazon artificiel.

Gazon synthétique ou naturel, que choisir ?

À première vue, le gazon naturel et la pelouse synthétique paraissent identiques. La grande différence est que vous n’achetez pas seulement un gazon artificiel en raison de son apparence. Il faut toujours être prudent en prenant soin de l’herbe naturelle afin d’éviter qu’elle meure ou qu’elle devienne sèche.

La pelouse synthétique ne connait pas ce problème. N’importe pas combien de fois vous utilisez le gazon synthétique, il reste toujours vert. Quand il a plu, une pelouse se transforme en un tas de boue. Une pelouse synthétique évite également ce problème. L’eau s’écoule rapidement et les enfants peuvent directement y rejouer. Fini les vêtements sales ou les pieds pleins de boue dans la maison.

Il faut bien noter qu’un gazon artificiel utilisé est bien visible. Un gazon artificiel utilisé a l’air bien différent qu’un nouveau gazon artificiel, mais cela est assez logique. L’apparence de la pelouse synthétique après quelques années dépend du type de gazon synthétique que vous avez choisi.

Avantages et inconvénients des deux gazons

Le gazon naturel est plus frais en été que le gazon synthétique. Le gazon artificiel peut devenir statique en été ou en période de sécheresse. Ce problème peut être résolu en mouillant le gazon artificiel à l’aide du tuyau d’arrosage.

Aussi dans une pelouse synthétique, la mousse peut pousser dans les lieux ombragés. Cependant, vous pouvez l’enlever facilement. Contrairement à une pelouse naturelle où la mousse tue l’herbe, votre pelouse synthétique est comme neuve après l’élimination de la mousse.

Semer un gazon naturel réclame une importante préparation. Beaucoup d’opérations sont nécessaires afin d’apprêter correctement le terrain. Puis vous devrez ensemencer le sol en veillant à la régularité de la répartition, recouvrir les graines, les protéger des insectes, des taupes, des rongeurs, des oiseaux… protéger les jeunes semis en interdisant le passage. Les jeunes plants seront fragiles durant près de deux mois.

Ils ne devront pas être exposés à un froid trop vif ni à une chaleur excessive. Ils auront absolument besoin d’un apport d’eau régulier. Obtenir un beau tapis d’herbe naturelle est une réalisation qui s’étale longuement dans le temps et il vous faudra attendre longtemps pour pouvoir autoriser votre maisonnée à courir sur le gazon.

Un gazon artificiel nécessite lui aussi une préparation du sol. Après un minutieux désherbage (qui n’aura plus jamais besoin d’être renouvelé par la suite), il faudra succinctement araser les bosses indésirables et combler les creux. Ensuite, vous compacterez les endroits encore trop meubles à l’aide d’une plaque vibrante. Il est parfois nécessaire de mettre en place une couche de sable et/ou un géotextile pour améliorer le drainage des eaux de pluie.

Entretien des gazons

Entretenir une pelouse naturelle, c’est arroser sans gaspiller (mais suffisamment), tondre quand cela est nécessaire (le rythme d’intervention s’accélérant avec l’arrivée des beaux jours), apporter de l’engrais en quantité raisonnable, désherber (souvent), traiter sans empoisonner ni sa famille ni ses animaux de compagnie… Toutes ces opérations indispensables constituent un programme annuel très chargé, et des dépenses en énergie conséquentes, tant au niveau de l’eau que de l’électricité si votre tondeuse n’est pas thermique.

C’est le gazon artificiel qui gagne haut la main sur tous les tableaux question économies et entretien : il ne nécessite quasiment pas d’intervention. Tout au plus devrez-vous une fois l’an le brosser et réaliser une opération d’assainissement par pulvérisation d’un produit désinfectant. Un gazon synthétique, c’est un beau vert confortable à l’œil et au pied toute l’année sans aucun produit.

Choix de l’un des gazons

Le gazon synthétique a acquis ses lettres de noblesse. Son rendu visuel très naturel, les continuels progrès dans la confection et la sélection des fibres, en font un revêtement tactilement de plus en plus confortable et visuellement incroyablement réaliste. Grâce au peu d’entretien qu’il nécessite et aux économies qu’il vous fera faire, le gazon synthétique est une réelle alternative à la mise en place d’une vraie pelouse.

Retour en haut